Vous reprendrez bien un peu de glyphosate

Comme le dit Le Monde notre président français a renoncé à interdire.

Visiblement personne ne s’attendait depuis des années à ce que l’on demande à retirer ce pesticide du marché. Un produit décrié rapidement après sa commercialisation en 1974.

Aurait-on pris nos industries, enfin surtout Monsanto, au dépourvu ou ont-ils fait les sourds ? J’ai mon idée, d’autant que l’agriculture n’a pas commencé au 20° siècle, donc nous dire que sans ce poison on ne s’en sort pas, c’est quand même pousser un peu fort.

Une affaire de groupes de pression, Lobby 1 – citoyen 0. La raison économique des uns contre la santé des autres.

Et zut,
une autre promesse non tenue mise en avant, je vais passer pour un opposant.

(anti daté du 1er février 2020)

The following two tabs change content below.