La pas-bonne carte de l’épidémie

Ça y est !

Enfin quelque chose de simple, clair précis et compréhensible dans ce nuage mouvant de chiffres semblant réjouir notre Jérôme Salomon national : une carte de l’épidémie.

Enfin, presque.

Si tôt publiée si tôt corrigée, les données sont en partie fausses et il faut corriger pour le lendemain. 

Quand je pense qu’il a fallu toute une équipe de gestionnaires, d’administratifs et de responsables du gouvernement pour nous présenter un bel exemple de leur incompétence, je ne sais si je dois en rire, ce serait le bienvenu en ces temps moroses, ou s’il faut une fois de plus s’exclamer « LAMENTABLE ».

Vous n’êtes pas obligé de me croire, mais dans le « vrai » monde du travail, ce genre d’erreur est inacceptable.

Je me suis décidé : lamentable…

cf. par exemple  : le journaldesfemmes du 1er mai ; chercher le mot « modifiée » pour localiser les corrections, très claires, bien entendu…

​La carte des départements présentée hier a été modifiée, Santé Publique France a procédé au reclassement de 9 départements : l’Aisne, le Calvados, le Cher, la Dordogne, la Haute Corse, le Lot, la Nièvre, l’Oise et le Tarn après réévaluation des données dans ces départements, indique le directeur général de la santé Jérôme Salomon, le 1er mai dans son point de la situation quotidien. Ainsi, sont reclassés le département de l’Aisne du rouge à l’orange, avec, sur la synthèse, un maintien de la couleur rouge puisque le système hospitalier de ce département est en forte tension. Le Cher est reclassé du rouge au vert avec une synthèse orange puisque l’hospitalisation est en tension. La Dordogne bascule de l’orange au vert avec un code synthétique vert. La Haute-Corse passe du rouge au vert. Le Lot, du rouge au vert. La Nièvre, du rouge au vert. L’Oise passe du vert à l’orange, et  le Tarn bascule de l’orange au vert, confirme Jérôme Salomon, avant d’ajouter, « Cette carte n’est pas figée, elle va évoluer et elle va s’adapter à l’évolution de la situation. C’est une photographie d’une situation qui reste très évolutive« .

Ou encore ici : BFMTv du 01/05/2020 à 00h19

Une « erreur de codage » s’est déjà glissée dans la première carte de circulation du virus sur le territoire national, comme l’a fait savoir l’Agence régionale de santé corse ce jeudi soir. La Haute-Corse a été placée en « zone rouge » par erreur, en raison d’un manquement dans la transmission des données par l’hôpital de Bastia.

Il y avait longtemps qu’on ne m’avait pas servi quelque chose comme « la faute à l’informatique ».

La carte n’est pas figée, c’est confirmé.

Voici la vrai bonne carte vérifiée pour hier :

 

 

The following two tabs change content below.