Vous avez dit blasphème ? C’est un blasphème !

Je remonte un peu le temps, jusqu’au 29 janvier.

Le blasphème ou comment imposer sa vision du monde aux autres.

J’aime bien consulter un dictionnaire avant d’affirmer quoi que ce soit, malheureusement ce n’est pas le cas de tous les gardes des sceaux, en l’occurrence Mme Belloubet dans l’affaire « Mila »

D’après le Larousse ici :

« Parole ou discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré. »

A mon sens c’est du même niveau que les promesses électorales : cela n’engage que ceux qui y croient. Il n’y a outrage que pour un croyant. Tout comme l’absolution ou le pêché, il s’agit d’une notion interne à une croyance. Vous en doutez ? alors peut-être commettez-vous des blasphèmes sans le savoir, dans une quelconque religion ou croyance, s’il n’y en as pas je m’en inventerais une pour l’occasion, une qui affirmera que la connerie est en soi un blasphème à l’intelligence  :roll:

Par chance cette (ir)responsable n’a pas parole d’évangile et le code français n’intégrera pas le délit de blasphème de si tôt, en fait on l’en a définitivement (?) enlevé en 1881.

Faites quand même attention, en Allemagne, Ecosse, Italie, Suisse, Autriche et j’en passe vous commettriez un délit, selon France24

(anti daté du 1er février 2020)

The following two tabs change content below.