ah l’administration, européenne maintenant

Vous avez dû vous en rendre compte : je ne commente jamais l’actualité, je laisse les humeurs et les polémiques éphémères retomber d’elle mêmes.

Un des avantages de cette attitude est de prendre conscience du décalage entre la chose dite et les effets avérés quelques semaines plus tard.

Voilà ce que j’avais relevé fin décembre : l’annonce de la stratégie de vaccination, en m’appuyant sur un article, emblématique si possible, dans la presse du 16/12/2020 : bfmtv.com

Sur cette page, vous pourrez y lire 

  • La livraison de millions de doses de vaccins à la France
  • La fierté d’Olivier Véran, ministre en charge de notre santé, d’un démarrage coordonné de la vaccination en Europe
  • L’annonce de la première vaccination fin décembre

Depuis,

  • nous avons été informé d’un report des livraisons, comme l’on pouvait s’y attendre. Une remarque d’un consultant en informatique : le commercial vend la lune, c’est son boulot, au consultant de trouver le moyen de la livrer, au pire ce sera sa faute ; on ne remet jamais en cause la clairvoyance de l’acheteur.
    Depuis, le gouvernement a revu plusieurs fois ses prévisions à la baisse, j’ai le sentiment que les prévisions sont faites après coup, un peu comme si l’on pariait aux courses après l’arrivée. Peut-on encore parler de prévisions ?
    Pas facile de trouver un graphique montrant le décalage entre le « prévu auparavant » et le « constaté », c’est principalement l’effet recherché de ces révisions : masquer les écarts.
    huffingtonpost.fr : nouveau calendrier , retards de livraisons
  • A quoi reconnait-on un démarrage coordonné ? Le plus rapide attend le plus en retard pour commencer, je vous laisse réfléchir sur le bien fondé de cette logique en situation d’urgence.
  • Au même moment on dénombrait 137.000 vaccinations britanniques.

Je préfère m’appuyer sur une appréciation franco-française : le français moyen est-il fier d’être français ? Je vous accorde volontiers que ce râleur là est difficile à satisfaire, mais quand même…

 

The following two tabs change content below.